Introduction au trading de devises cryptographiques

Publié le 03/12/17 dans EXTATIC.

Introduction au trading de devises cryptographiques

Avant-propos

 
Si vous êtes ici parce que vous avez entendu parler du « Bitcoin » et de l’envolée impressionnante ou de la récente chute vertigineuse de son cours ; parce que vous avez lu un article dans la presse sur la blockchain et comment cette technologie change peu à peu le monde ; ou tout simplement parce que vous êtes curieux de découvrir le trading et de comprendre pourquoi des millions de personnes investissent leurs économies dans les devises cryptographiques plutôt que dans des livrets ou en bourse, alors cette introduction est faite pour vous.
 
Cet article s’adresse à toutes personnes souhaitant découvrir ce qui se cache derrière les notions de blockchain et de cryptocurrency, ainsi qu’à toute celles qui souhaitent découvrir le monde du trading en vous expliquant les fondamentaux des plateformes d’échange ainsi que le langage et les usages courants.
 
Il ne s’agit que d’un petit aperçu, qui je l’espère vous permettra de faire vos premières armes et vos premiers trades en toute confiance.
 
Avant de poursuivre votre lecture, je vous recommande de lire les 10 règles du cryptotrading et le lexique en fin d’article, qui vous permettront de comprendre certains termes et notions auxquelles vous serez confrontés et vous éviteront de nombreuses erreurs. Ce sont toutes les bonnes pratiques que je me suis appropriées ces dernières années, accompagnées d’un glossaire des principaux termes utilisés par les traders, qui vous permettra je l’espère de décrypter le langage auquel vous ferez face chaque jour, vulgarisé autant que possible.
 

Qu’est ce que la blockchain et les cryptocurrencies?

 
La blockchain, en français « chaîne de block », est une technologie P2P décentralisée open source permettant d’échanger des valeurs. En d’autres termes c’est une technologie dont le code source est disponible, consultable et modifiable par tous, permettant des échanges directs d’utilisateur à utilisateur.
 
Pour faire encore plus simple, on dit que la blockchain est un grand livre de compte, dans lequel toutes les transactions – ou échanges – entre les utilisateurs sont inscrites sur chaque page. Chaque page est accessible à tout moment par l’ensemble des utilisateurs et permet de retracer les échanges, avec les adresses de chaque utilisateur (sous forme d’une chaîne de caractères alphanumériques), le montant de l’échange et un horodatage (date et heure) de la transaction. Chaque page est en fait un block. Pour publier une page, et la rendre accessible à tous, il faut miner un block.
 
L’action de miner est un procédé de résolution d’un problème mathématique très complexe. Pour miner des blocks, il faut disposer de machines très puissantes, souvent dédiées à cet unique usage.
 
Quand un block est miné, les mineurs reçoivent une rétribution pour l’effort de calcul fourni, sous forme de token, un jeton ayant une valeur pécuniaire sur le marché.
 
La technologie de la blockchain a été créée en 2009 par Satoshi Nakamoto, de paire avec la création de la première cryptocurrency – ou monnaie cryptographique en français -, le Bitcoin.
 

Le Bitcoin en quelques mots

Le Bitcoin est la première devise issue de la technologie blockchain.
 
Satoshi Nakamoto, le nom du créateur de la devise, serait pseudonyme ; on ignore encore aujourd’hui son identité et il se pourrait qu’il s’agisse en fait d’un groupe de développeurs. En revanche, on estime que Satoshi Nakamoto aurait près d’1 000 000 (un million) de Bitcoins en sa possession.
 

Avec 1 000 000 (un million) de Bitcoins, Satoshi Nakamoto serait l'une des plus importantes fortunes de ce monde, au regard du cours du BTC.

 
En octobre 2017, la capitalisation totale du Bitcoin dépassait les 100 000 000 000 (cent milliards) de dollars ; en décembre 2017, la capitalisation totale du Bitcoin dépassait les 300 000 000 000 (trois cents milliards) de dollars.
 
En décembre 2017, il s’échangeait plus de 10 000 000 000 (dix milliards) de dollars par jour (24h).
 
Toujours en décembre 2017, le Bitcoin représentait près de 50% en valeur de l’ensemble des devises cryptographiques en circulation ; ce qui plaçait la capitalisation totale de l’ensemble des devises – près de 1370 à la rédaction de cet article – à près de 600 000 000 000 (six cents milliards) de dollars.
 
De quoi susciter l’intérêt de beaucoup d’investisseurs…
 

Quel est mon profil?

J’ai commencé à m’intéresser aux cryptocurrencies en ouvrant mon premier portefeuille entre juin et juillet 2017. Je possédais déjà un portefeuille d’actions classique (parts d’entreprises) mais je souhaitais diversifier mes revenus.
 
Je suis avec attention l’actualité des cryptocurrencies et je surveille les courbes de mes assets de manière quotidienne.
 
Je m’intéresse à de nombreuses devises et j’en détiens en moyenne entre 5 et 10.
 

Comment trader?

C’est la question que tout le monde se pose et vous serez surpris de voir que la réponse est assez simple. Attention cependant, le trading est une pratique qui comporte des risques et qui peut rendre très facilement dépendant. Veillez à vous fixer des limites et à ne jamais acheter pour plus que ce que vous ne pouvez vous permettre de perdre.
 
Il existe de très nombreuses plateformes exclusivement dédiées au trading des cryptos, parmi lesquelles :
Binance, Bitfinex, Bittrex, Coinbase, GDAX, Kraken, Poloniex, … (Liste plus complète ici)
 
Mais seules quelques-unes permettent de faire un transfert en fiat (monnaie fiduciaire, devise en € ou $). C’est notamment le cas de Coinbase, qui permet de virer des fonds directement part carte bancaire (avec des frais de transactions assez élevés) ou de Kraken qui permet de faire un virement de banque à banque en SEPA.
 
J’utilise Kraken pour transférer mon apport en euro afin d’acheter certaines valeurs directement sur cette plateforme, ou pour les transférer vers Bittrex ou Binance sur lesquels j’ai d’autres portefeuilles.
 

A noter que si vous souhaitez transférer un asset d'une plateforme à une autre, il vaut mieux le convertir dans une devise qui propose des échanges quasi-instantannés pour des frais de transaction peu élevés, tel que le lumen (XLM).

 
Chaque plateforme a ses avantages et ses inconvénients mais seules certaines permettent de déposer et de récupérer des fonds en fiat. Toutes ont des coûts de transaction sur les transferts et les ordres (d’achat ou de vente), aussi prenez le temps de bien comparer les offres.
 
Certaines plateformes permettent d’accéder à des devises (et des paires) que d’autres ne possèdent pas. Par exemple Kraken est limité à date à 17 devises différentes, tandis que que Bittrex et Binance en proposent plus d’une centaine.
 
Certaines plateformes demanderont à vérifier votre identité pour vous permettre de déposer ou retirer des fonds en fiat. Il s’agit d’une procédure normale ayant pour but d’éviter les transactions frauduleuses (blanchiment d’argent), aussi ne vous méprenez pas si une plateforme vous demande une photo de votre passeport ou une photo de vérification. Ces plateformes sont généralement associées à des banques: Kraken, par exemple, est associé à une banque située en Allemagne pour tous les échanges en Euro et propose différents tiers de vérification ; chaque tiers supérieur permettant de déposer ou de retirer plus d’argent.
 
Chaque plateforme propose aussi ses propres interfaces de trading (basique ou avancée). Vous ne devriez avoir aucun mal pour passer d’une plateforme à une autre une fois que vous aurez compris comment passer un ordre ou lire une courbe. Pour ma part, je recommande Bittrex, qui en plus de proposer un portefeuille très fourni de devises est très stable et rapide, et surtout plus intuitif que la plupart de ses concurrents.
 
Je recommande aussi Binance qui propose une approche plus moderne et commence à gagner de nombreuses parts de marché notamment grâce à des éléments de gamification (concours pour gagner des cryptos ou des cadeaux), un système de sponsoring, et de nombreuses devises proposées.
 
A noter que certaines plateformes proposent des applications mobiles pour vous permettre d’avoir une vue d’ensemble sur votre portefeuille et de placer et suivre (alertes) vos ordres.
 

Inscription

Lorsque vous aurez choisi la plateforme qui vous convient le mieux, vous devrez vous inscrire.
 

Attention cependant, si l’inscription peut être immédiate, vous devrez attendre jusqu’à plusieurs jours ou semaines pour être vérifié(e) (tiers 2 ou 3 sur Kraken, par exemple). Commencez le processus de vérification au plus tôt, sans quoi vous ne pourrez pas transférer d’argent.

 
Une fois l’inscription faite, mettez immédiatement en place le système de double authentification (Two-Factor Authentication, 2FA), si la site le permet (sinon, fuyez), accessible dans les paramètres du compte ou dans les paramètres de sécurité de la plateforme. Le facteur de double authentification est un « token », un code, qui vous sera demandé en plus de votre identifiant et de votre mot de passe. Ce code est généré aléatoirement toutes les 30 secondes. C’est une méthode efficace pour faire face au piratage. En effet, les pirates peuvent obtenir votre mot de passe de différentes façons (key logger, fuite de données par un tiers de confiance, etc.) mais ils ne pourront jamais se connecter sans connaître la clé 2FA. Pour générer la clé 2FA je vous conseille d’installer Google Authenticator sur votre mobile ou tablette (Android, iOS). Attention cependant à ne jamais désinstaller l’application ou vous séparer de votre mobile ou tablette, sans quoi vous n’arriverez plus à vous identifier sur les plateformes de trading (il existe un recours pour récupérer son compte mais le processus est long et fastidieux).
 
Un fois inscrit et après avoir déposé vos fonds, vous pouvez commencer à passer des ordres.
 

S’inscrire sur Kraken

Pour les besoins de cette introduction, je vous propose de vous inscrire sur Kraken. Il s’agit d’une plateforme reconnue, qui permet de transférer des fonds en Euro de banque à banque par virement SEPA (48h à 72h). Vous pouvez aussi utiliser Coinbase si vous souhaitez envoyer des fonds immédiatement, par paiement bancaire (carte bleue), mais les frais de transaction sont particulièrement élevés.
 
Étape #1 : rendez-vous sur Kraken pour vous inscrire

 
Entrez votre adresse mail, votre identifiant et un mot de passe.
 
Une fois l’inscription effectuée, vous recevrez un email pour valider votre adresse. Cliquez sur le lien, qui vous emmenera vers une formulaire d’identification (login).
 
Étape #2 : identifiez-vous

 
Entrez le login que vous avez choisi à l’étape #1 et le mot de passe.
 
Étape #3 : activez la double authentification

La première mesure à prendre une fois que vous aurez activé votre compte est de vous rendre dans l’onglet « Security » pour activer la double authentification.

Choisissez Google Authenticator TOTP mode pour la method puis SHA1 pour l’OTP Algorithm et enfin la valeur 6 pour l’OTP Length. Cliquez sur continuer.

Ouvrez l’application Google Authenticator que vous avez téléchargé pour scanner le QR code affiché.
 
Ce QR code permet à l’application de se synchroniser avec la plateforme et de générer un code (token) de 6 chiffres aléatoirement, toutes les 30 secondes, qui vous permettra de vous identifier.

A nouveau, je vous mets en garde. Il est important de ne jamais supprimer l'application ni de perdre votre téléphone (...) sans quoi vous ne pourrez plus vous connecter à la plateforme. Il est bien sûr possible de justifier son identité pour récupérer son compte, mais c'est un processus assez lent, qui pourrait vous faire rater un ordre. Vous pouvez bien sûr sauvegarder la clé ou le QR code dans un endroit sûr pour réinitialiser l'application.

 
Étape #4 : vérification

Une fois que votre compte est sécurisé, vous pouvez procéder à la vérification de votre identité. Pour ce faire, rendez-vous dans l’onget « Get Verified » et suivez les instructions affichées. Vous devrez envoyer une scan de votre pièce d’identité, en cours de validité. Il se peut que la plateforme vous demande une photo de vous, avec votre pièce d’identité et un message daté.
 
Chaque tiers de vérification permet de déposer ou retirer plus d’argent par période (quotidienne ou mensuelle).
 
Étape #5 : interface

L’interface de Kraken permet d’accéder aux courbes (ici XBT/EUR), d’avoir le cours actuel (LAST), le plus haut cours des dernières 24h (HIGH), le plus bas cours des dernières 24h (LOW) et le volume d’échange des dernières 24h (24 HOUR VOLUME).
 
La liste des devises que vous possédez, leur volume et leur valeur, leur cours est affiché dans la partie Balance.
 
Étape #6 : déposer des fonds

Pour déposer des fonds, vous devez cliquer sur l’onglet « Funding », puis cliquer sur « Euro (EUR) » et enfin sélectionner « Deposit Method Fido Bank AG (SEPA) ».
 

Le code surligné en jaune (ici, le mien, si vous souhaitez m'envoyer des fonds) correspond à la référence unique de votre compte. C'est grâce à ce code que Kraken saura sur quel compte déposer l'argent reçu. N'oubliez pas d'inscrire ce code à chaque virement.

 

Votre premier ordre

Ça y est, vous êtes prêt à passer votre premier ordre !
Mais comment faire ?
 
C’est très simple, chaque plateforme vous propose d’acheter ou de vendre des assets via une interface. Vous pouvez échanger des valeurs contre différentes paires (d’autres devises) pour ce faire, vous devez faire attention au cours de la valeur en échange de la devise avec laquelle vous souhaitez acheter ou vendre.
 
Vous pouvez passer des ordres d’achat au cours courant ou à une limite, c’est-à-dire un seuil que vous fixez.
 
Par exemple, si le cours d’une valeur X est à 10€ et que vous souhaitez acheter deux (2*) X, vous devrez passer un ordre d’achat à 20€.
 
En revanche, si le cours d’une valeur X est de 10€ et que vous souhaitez vendre à 11€, vous devrez placer un ordre de vente à la limite de 11€, et attendre que le cours monte jusqu’à cette limite.
 
Un ordre peut être placé avec effet immédiat, ce qui veut dire que si vous achetez et qu’il y a une offre, l’ordre sera traité ; dans l’autre sens, si vous vendez et qu’il y a une offre, l’ordre sera traité ; ou un ordre peut être placé sans limite de temps ou jusqu’à ce qu’il soit annulé. Cela est intéressant lorsque vous pensez que le marché va suivre une tendance et permet donc d’acheter ou de vendre automatiquement.
 

Attention! Avant de passer un ordre, vous devez impérativement lire les 10 règles de base du trading un peu plus loin dans cet article.

 
Exemple sur Kraken:

Pour passer un ordre, cliquez sur « New Order » et sélectionnez imméditemant l’onglet « Intermediaite ». En effet, l’onglet « Simple » ne permet que de passer des ordres d’achat et de vente basiques, sans option.
 
Avec l’onglet « Intermediate » vous pourrez choisir les devises à échanger, le cours, le type d’ordre, sur quelle paire prendre les frais de transaction et même vous essayer au Leverage, le système de leviers en français.
 

Attention, l'usage du levier est à réserver uniquement aux traders avertis, ayant une solide expérience. Si vous débutez je vous déconseille d'essayer cette méthode de trading, sous peine de perdre l'ensemble de votre apport.

 

Pour passer un ordre, choisissez si c’est un achat (« Buy ») ou une vente (« Sell »), puis sélectionnez les paires à échanger.
 
Choisissez ensuite le montant (« Amount ») d’assets à acheter ou vendre.
 
Définissez si c’est un ordre au cours du marché (« Market ») ou à une certaine limite (« Limit »). En définissant une limite, vous choisissez la valeur de l’asset à l’unité.
 
Le « Total » permet de voix le prix total de l’achat ou de la vente.
 
Vous pouvez également décider si l’ordre sera immédiat ou jusqu’à son annulation (« Good until cancelled »).
 
Enfin, choisissez dans quelle devise les frais de transaction seront prélevés. Si vous achetez pour un nombre rond de devise, le mieux est de choisir la devise avec laquelle vous acheter la valeur (XBT/EUR, ici l’Euro), si bien sûr vous avez des fonds pour couvrir les frais.
 

Transférer des cryptocurrencies

Sur les plateformes d’échanges vous pouvez générer une adresse (un portefeuille, en fait) pour chacune des cryptos que vous souhaitez échanger. Cette adresse est une longue chaîne de caractères alphanumériques, que vous pourrez communiquer aux personnes qui souhaitent vous envoyer de l’argent ou utiliser vous-même pour transférer des assets d’un compte à un autre.
 

Attention! Chaque portefeuille/adresse correspond à une unique devise. Un portefeuille en Bitcoin (BTX/XBT) ne pourra pas recevoir du Bitcoin Cash (BCH) ou du Bitcoin Gold (BCG) (2 devises issues du Bitcoin mais qui sont différentes, aussi appelées « Fork »). Un portefeuille en Ethereum (ETH) ne pourra pas recevoir de l’Ethereum Classic (ETC).

 

Sratégie : daily trading ou holding?

Avant de passer un ordre, vous devez définir une stratégie et mettre en place vos Take Profit (TP) et Stop Loss (SL). Mais vous pouvez également décider d’investir votre argent et de laisser vos assets évoluer pendant quelques mois ou quelques années avant de récupérer votre capital, si vous pensez que la tendance est haussière à moyen ou long terme.
 
Si c’est le cas, vous aurez sûrement envie de créer un portefeuille (wallet en anglais) dans lequel stocker vos assets. Un portefeuille est comme un coffre-fort, accessible uniquement par vous. Il en existe trois types : les portefeuilles papiers, virtuels et matériels :

  • Papier : vous générer un portefeuille associé à un ou plusieurs mots de passe que vous pourrez écrire sur un papier. Vous pourrez accéder à votre portefeuille à partir de l’adresse et du ou des mots de passe associés.
  • Virtuel : vous pouvez utiliser des logiciels qui vous permettront de gérer et stocker vos assets.
  • Matériel : vous pouvez investir dans un portefeuille matériel (hardware wallet) dans lequel stocker tous vos assets. Ces portefeuilles sont en fait des objets physiques qui vous permettent d’accéder à vos assets via l’utilisation d’un mot de passe. Seule la personne qui détient votre portefeuille matériel peut avoir accès à vos assets. Deux modèles se distinguent : Trezor de la marque éponyme (~128€) et le Nano S de Ledger (~70€, marque française). Attention, la plupart des portefeuilles matériels ne permettent de stocker que certaines devises, renseignez vous.

 
Mais avant de franchir le pas, n’oubliez pas de lire les règles fondamentales du trader, ci après.
 

Les 10 règles du cryptotrading

Il s’agit d’une liste des bonnes pratiques que j’ai recueillie tout au long de mon parcours.
 
#1 – Ne jamais investir plus que ce que l’on peut se permettre de perdre
Le marché des cryptocurrencies est très volatil, et les valeurs peuvent changer du tout au tout en très peu de temps. Par ailleurs, certains analystes estiment que le marché des cryptocurrencies est actuellement une bulle spéculative qui pourrait exploser à tout moment, entraînant tous les petits investisseurs dans sa chute.
 
#2 – Ne jamais passer un ordre pour suivre le marché
Une valeur peut baisser très rapidement mais peut remonter tout aussi vite. Prenez le temps d’analyser les courbes avant de passer un ordre.
 
#3 – Plus vous investissez, plus vous pouvez gagner
Si vous investissez 100€ et qu’un asset augmente de 900%, vous pouvez espérer réaliser un profit de 1000€ (soit un total de 1100€).
Si vous investissez 1000€ et qu’un asset augmente de 900%, vous pouvez espérer obtenir un profit de 10000€ (soit un total de 11000€).
 
#3 bis – Plus vous investissez, plus vous pouvez perdre
Se référer à la règle #1.
 
#4 – Diversifiez vos placements
Certaines valeurs peuvent être haussières, d’autres baissières. Si vous n’achetez qu’une seule valeur et qu’elle chute drastiquement, vous pouvez tout perdre.
 
#5 – Toujours mettre ses ordres SL (Stop Loss) et TP (Take Profit) dès que vous avez acheté un asset
Cela permet de réduire les pertes (SL) en cas de chute rapide et de récupérer une partie de son apport pour acheter d’autres valeurs et à l’inverse (TP) de récupérer ses gains selon une stratégie que l’on a défini.
 
#6 – Changez de paradigme
Lorsque vous étudiez une courbe, passez d’une vue journalière à une vue à l’heure puis à la minute pour connaître les tendances macro et micro de la valeur.
 
#7 – Achetez au plus bas, vendez au plus haut
C’est la devise des traders et c’est aussi l’exercice le plus difficile. Il nécessite beaucoup d’expérience.
 
#8 – Visez petit (pour atteindre la lune)
Privilégiez des petits gains (TP) plutôt que de gros risques qui peuvent vous faire tout perdre.
 
#9 – Être patient
Les marchés sont très volatils, le cours pouvant aller soit à la hausse soit à la baisse. Mais la tendance en crypto est globalement à la hausse. Prenez votre mal en patience si une devise (ou toutes) chute. Ne vendez pas sous la panique, attendez de voir l’évolution du cours à une ou deux semaines.
 
#10 – Suivez l’actualité
La règle la plus importante après la règle #1. Il faut chercher et lire l’information pour connaître les tendances et prévoir les évolutions du marché. Je vous conseille notamment Reddit qui est une sorte de gros forum où se rencontrent de nomreux crypto-enthousiasts.
 

Le lexique du cryptotrader

L’anglais est la langue du trading. Vous rencontrerez de nombreux anglicismes lorsque vous commencerez à trader. La plupart des plateformes proposent des traductions, mais elles laissent souvent à désirer.
Ce lexique est une première approche, très simpliste, du langage du trader. Je vous recommande de faire vos propres recherches sur le sujet pour en saisir toute sa complexité et son étendue.
 
Fiat money [EN] – Monnaie fiduciaire [FR] : devise institutionnelle émise par un état telle que l’Euro (€) ou le Dollar ($).
 
Cryptocurrency [EN] – Monnaie Cryptographique [FR] : devise utilisant la technologie Blockchain.
 
Blockchain [EN] – Chaîne de blocks [FR]:, technologie décentralisée dite de pair à pair (P2P) permettant d’enregistrer des échanges entre des utilisateurs dans un livre de compte infalsifiable, approuvé et accessible par tous les utilisateurs.
Asset [EN] : Action/Valeur/Part/Ligne [FR], se dit d’une valeur que l’on peut acheter ou vendre.
 
Bitcoin : Première cryptocurrency utilisant la technologie de blockchain, créée en 2009 par une ou plusieurs personnes se faisant appeler Satoshi Nakamoto. Le Bitcoin peut être abrévié BTC ou XBT sur les places financières, symbole « ฿ » ou « Ƀ ».

  • Le 20 Octobre, la capitalisation totale du Bitcoin a dépassé les $100 000 000 000 (cent milliards de dollars)
  • Le 28 novembre 2017, le Bitcoin a dépassé les $10 000 (dix mille dollars) par 1BTC.

 
Satoshi : valeur référence pour les échanges ayant pour paire le Bitcoin (BTC/XBT) et correspondant à la plus infime unité pouvant être transférée ou détenue par un utilisateur. Il s’agit de la 8ème décimale après le 0 (0,00000001) et correspond à un centième de millionième de Bitcoin.
 
Trader [EN] – Investisseur (sur un marché boursier) [FR]
 
Portfolio [EN] – Portefeuille (d’actions) [FR] : ensemble des assets que l’on possède sur son compte.
 
Wallet [EN] – Portefeuille (littéral) / Coffre-fort [FR] : peut être physique ou virtuel ; permet de stocker ses assets à l’abri (en dehors de plateforme de trading par exemple).
 
Balance [EN] [FR] : prix d’achat d’une valeur au regard du cours courant de cette valeur. La balance peut être négative ou positive (voire neutre). La balance peut être utilisée pour le portfolio entier.
 
Order [EN] – Ordre [FR] : action sur le marché, achat ou vente.
 
Bid [EN] – Offre [FR] : prix auquel les traders passent un ordre d’achat.
 
Ask [EN] – Demande [FR] : prix auquel les traders passent un ordre de vente.
 
Au cours : lorsque l’on passe un ordre au prix du marché.
 
A la limite : lorsque l’on passe un ordre à un prix différent de celui du marché.
 
Take Profit (TP) [EN] – Prise de profit [FR] : se dit d’un ordre que l’on émet lorsque le marché est haussier, et que la balance est positive sur une valeur, pour récupérer ses gains.
 
Stop Loss (SL) [EN] – Arrêt de la perte [FR] : se dit d’un ordre que l’on émet lorsque le marché est baissier, et que la balance est négative sur une valeur, pour limiter les pertes.
 
Cash out [EN] – Encaisser [FR] : récupérer l’argent de son portefeuille.
 
Short [EN] – Court-circuiter [FR] : emprunter une valeur x, la revendre au coût d’achat sur un marché baissier, racheter cette valeur à un coût moindre avec une plus-value et rendre la valeur x à la personne qui vous l’a prêté avec un intérêt.

  • Par exemple, j’emprunte 1BTC ; je le vends à $10000 ; le cours tombe à $9000 ; je rachète pour $10000 de BTC ; j’ai 1,1BTC ; je rends le 1BTC à la personne qui me l’a prêté (avec un intérêt) ; je garde le bénéfice.

 
Bullish [EN] : se dit d’un marché haussier [FR], cours à la hausse, en référence au taureau qui attaque en soulevant son adversaire vers le haut
 
Bearish [EN] : se dit d’un marché baissier [FR], cours à la baisse, en référence à l’ours qui pousse sa met debout pour pousser sa proie vers le sol.
 
Dip [EN] : se dit d’un plongeon [FR] rapide du cours d’une devise, perdant beaucoup de valeur en très peu de temps, avant de remonter.
 
FOMO (Fear of Missing Out) [EN] – Peur de rater une occasion [FR] : action d’acheter une valeur par crainte qu’elle ne s’envole.
 
FUD (Fear, Uncertainty, Doubt) [EN] – Peur, Incertitude et Doute [FR]
 
Candle [EN] – Chandelle [FR] : représentation graphique de la hausse (vert) ou de la baisse (rouge) d’une valeur sur une courbe ; l’amplitude correspond aux valeurs d’entrée (début) et de sortie (fin) sur une période choisie (ex. 24h / 1h / 1min). Les traits qui partent de la chandelle montrent les valeurs minimales et maximales d’échange sur la même période.

Support [EN] – Soutien [FR] : seuil théorique auquel une courbe peut retomber, mais ne descendra pas plus bas, du fait du fort volume d’investisseur ayant acheté au montant de ce seuil.
 
Resistance [EN/FR] : à l’inverse du support, seuil théorique qu’une valeur aura des difficultés à franchir, à la façon d’une barrière de prix (Price Wall).
Market Capitalization [EN] – Capitalisation Totale [FR] : valeur totale d’un asset sur le marché.
 
Pump&Dump [EN] – Pomper&Larguer [FR] : manipulation du cours d’une valeur dans un temps très limité (souvent quelques minutes) pour faire accroître artificiellement son prix et jouer sur le sentiment de FOMO des autres investisseurs pour revendre avec une plus-value intéressante, le cours de la valeur redescendant mécaniquement par peur de rater la plus-value et devenir un bag holder.
 
Whale [EN] – Baleine [FR] : se dit d’un investisseur ayant un pouvoir d’achat très conséquent (plusieurs millions d’€/$) et pouvant influencer le marché par ses actions (Price Wall, Pump&Dump).
 
Bag holder [EN] – Amasseur [FR] : se dit de quelqu’un qui possède un très grand nombre de parts dans une valeur donnée. Peut être péjoratif quand il s’agit de quelqu’un qui a participé à un Pump&Dump mais qui n’a pas take profit avant le dump et qui ne peut donc pas vendre ses assets sous peine de perdre de l’argent.
 
Hodl : dérivé de to hold [EN] garder [FR]. Issu d’une faute de frappe dans le titre d’un fil de discussion BitcoinTalk.org ; est devenu un meme.
 
Altcoin [EN] : de l’anglais Alternative Coin, Devise Alternative [FR] – se dit d’une devise cryptographique qui ne fait pas partie des principales devises telles que l’Ethereum ou le Litecoin (généralement top10 en capitalisation totale).
 
Shitcoin [EN] : Devise poubelle [FR] – se dit d’une devise alternative qui n’a été créée que dans le but de favoriser la spéculation. Ce type de devise ne soutient généralement pas le développement d’une technologie propre et son cours suit généralement une tendance baissière à long terme, sauf dans le cas de pump&dump.
 

Pour aller plus loin…

Avant de clore cet article, je vous propose quelques outils qui vous permettront d’évoluer rapidement et facilement dans le monde du trading de crypto.
 
Les sites spécialisés:

  • CoinMarketCap vous permet de connaître la capitalisation d’une devise, son classement, son cours, et le volume d’échange en 24h.
  • Google Trend, qui permet de vois l’intérêt grandissant des devises cryptographique auprès du grand public (et éventuellement de voir les tendances).
  • CryptoMaps permet d’avoir une vue rapide de l’évolution des principales devises sous la forme d’une carte proportionnelle (treemap)
  •  

Les forum de discussion:

Reddit est une excellente source d'information. Si une devise vous intéresse en particulier, il vous suffit d'indiquer son nom après l'url "https://www.reddit.com/r/NomDeLaDevise

Applications

  • Blockfolio (Android/iOS), une application pour suivre le cours de ses devises sur smarthpone et tablette.
  • Google Authenticator (Android/iOS), application qui permet d’activer le 2FA, l’authentification double facteur sur les plateformes d’échange de votre choix.

 

Cet article vous a plu ?

Vous pouvez montrer votre soutien en faisant un don aux portefeuilles suivants :

Attention de bien veiller à envoyer la bonne devise sur la bonne adresse, sans quoi elle sera perdue.
  • Bitcoin (BTC/XBT) : 1HJRkB6vm27Mkvb8qM1MLy982HCXvmT9dT
  • Ethereum (ETH) : 0xf6442181a088b1fe5eacc36d0d603085bca5d2ee
  • Stellar/Lumen (XLM) : GB6YPGW5JFMMP2QB2USQ33EUWTXVL4ZT5ITUNCY3YKVWOJPP57CANOF3 / Memo : c07f9f4de0234479af4

Cet article n'a pas encore de commentaire

Écrire un commentaire

Les champs indiqués par une étoile (*) sont obligatoires. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*